Expériences – Témoignages – Réflexions | TS N°71

Expériences – Témoignages – Réflexions | TS N°71

Avertissement : Cette rubrique présente un échantillon de témoignages, d’expériences, et de réflexions que nous recevons de la part de nos lecteurs. Nous tenions à réserver un espace de liberté d’expression à tous les passionnés de mystè- re. Cependant, ne perdons pas de vue que ces cour- riers ne sont absolument pas représentatifs d’une quel- conque opinion de la rédaction.


ADN, ça sent la « manipulation »

Bonjour. Suite à votre article sur le code 223/322 (TS n°70) j’aimerais vous apporter certains éléments complémentaires. L’ADN humain est présent dans le noyau cellulaire sous la forme de 23 paires de chromosomes.

Les singes et les primates en ayant 24 paires, cela rend impossible toute parenté génétique naturelle entre les deux espèces… Si l’ADN commutait, des gènes s’activeraient ou se désactiveraient, mais une paire de chromosomes ne peut disparaître d’elle-même. Par ailleurs on pouvait lire dans le magazine Science n° 291 de février 2001 : “le génome humain contient 223 gènes, sans prédécesseur commun sur l’arbre de l’évolution génétique”. Autrement dit nos 223 gènes ne se retrouvent nulle part ailleurs sur Terre dans le monde animal. Et un an plus tard dans le magazine Nature n°409 on lisait : “L’analyse des fonctions de ces gènes révèle qu’ils gouvernent d’importantes fonctions physiologiques cérébrales propres aux humains. La différence entre hommes et chimpanzés se joue sur 300 gènes environ”.

À croire que ces 223 gènes sont extraterrestres et qu’ils ont été créés spécialement pour faire des hommes des serviteurs/esclave “intelligent”…

Continuez à nous passionner et à nous informer.

Hervé

Dossier Ummite

Bonjour. Je suis particulièrement intéressé par le dossier Ummo et j’espère que vous publierez bientôt un article sur le sujet. En attendant, je vous donne des pistes intéressantes qui ont été mises à jour dans les années 80 pour ceux de vos lecteurs qui souhaitent faire des recherches. Voici les références à suivre : Harmonie 33, Capitaine Bruce Kathie D’Auckland, Henry Durrand, Le livre noir des soucoupes volantes (1974), Jimmy Guieu, ou encore les révélations post-mortem d’Hynek. J’espère qu’avec ça un dossier (un peu trop oublié) pourra refaire surface. Bonne continuation.

Un lecteur

Une BD à découvrir

Bonjour. Je repensais ces jours-ci à l’article paru dans TOP SECRET sur la lettre M, et sa signification pour les initiés. Par exemple dans La marque Jacobs d’Edgar P. Jacob… En effet sur le forum http://blake-mortimer-centaurclub.over-blog.com j’ai pu lire une information selon laquelle le nouvel album de Black et Mortimer (L’onde Septimus) était une suite de La marque jaune.

Dans cet album il y a des tas d’allusions à TOP SECRET très intéressantes. Par exemple : sur la reine d’Angleterre et sa lignée, on évoque aussi Tintin et par lui ce grand initié qu’était Hergé, ou encore un vaisseau spatial qui fait allusion au livre La guerre des mondes de H.G Wells. Salutations.

Jean-Noël

Le langage des nombres

Bonjour. Dans la news TS n° 64, p. 7, une photo montre une plaque d’immatriculation dite originale de la Wehrmacht. Mais le numéro qui y figure est sans doute bidon… Toutefois ce 666313 a réveillé en moi des souvenirs.

Dans le Journal de Mickey, la voiture de Donald (lorsque la plaque était en position visible) portait toujours l’immatriculation 313.

Dans l’une de ses aventures, Donald croyant avoir gagné à la loterie, se présente avec son billet pour toucher son gain et on lui répond : “le numéro 999 gagne en effet le gros lot, mais vous n’avez que le 666, vous le regardiez à l’envers !”. Amusant…

Un lecteur

Signes de la matrice

Bonjour. Voici le récit d’une petite rencontre qui a tout l’air d’un signe. Faut-il accorder de l’attention à cette synchronicité (allusion à votre édito du TS n°70) ? Le 21/10/2013, vers 14 h 30, devant les boîtes aux lettres du centre de tri postal de Pau (secteur d’Ousse des Bois), mes yeux se sont posés sur la plaque minéralogique d’une voiture garée juste devant moi. J’ai alors vu ceci :

Je vous laisse imaginer ma surprise devant ce flot d’informations qui m’ont tout de suite ramené à vous et à TS. Ainsi en est-il de : – RS : que j’ai immédiatement traduit par votre nom Roch Saüquere. – 32 : Qui est le numéro de département du Gers, le vôtre, celui de L’Isle-Jourdain. – Apaucalypse : malgré l’orthographe, comment ne pas penser à l’Apocalypse ou black-out, thème récurrent de la revue et de nos recherches (pour info, tel qu’il est libellé le mot Apaucalypse fait référence à une boutique de vêtements et accessoires pour le surf et le skate). – 332 : Ce nombre est celui de la plaque minéralogique de ma voiture… et il ne pouvait donc… qu’attirer mon attention… Restait à déchiffrer la partie gauche où se trouvent les deux dauphins et la lettre B doublée. Sur le coup, je n’ai pas su comment les interpréter, mais quelques indices sont assez vite venus m’aider, en particulier pour les lettres BB.

J’ai en effet découvert via une publicité de magazine qu’elles étaient utilisées pour désigner certains produits de beauté dont la fonction est de cacher, de camoufler, les imperfections de la peau. La notion de dissimulation me semble aujourd’hui d’autant plus appropriée que l’un des articles du dernier TS (n°70) s’intitulait Aliens : opération camouflage !

Viennent ensuite les deux dauphins : et là, je ne sais trop que dire. Si je garde la ligne du camouflage, on pourrait peut-être penser que l’apocalypse se cache derrière une façade agréable, sympathique, et joueuse, comme le sont les dauphins ? Sinon, pourrait-il s’agir du dauphin d’un roi ?

En fait, je ne sais pas. Je n’ai aucune idée de ce qu’ils peuvent véritablement représenter. Voilà, je voulais partager avec vous ma lecture de ce rébus puisqu’elle vous place au cœur du sujet. Peut-être que les lettres, chiffres, symboles, mots, rassemblés sur et autour de cette plaque d’immatriculation auront pour vous et/ou votre équipe, d’autres significations ? Qu’en pensez-vous ? Si cela est possible, pouvez-vous me faire part de vos réflexions ? Cela pourrait peut-être m’aider à avancer dans le puzzle. Merci à vous. Amicalement.

Christine


RDLR :

En fait concernant les dauphins, je vous renverrai à un article clé du TS n°53 : Le secret de la porte des étoiles, et plus particulièrement au passage p.54. Extrait : “Le bassin rectangulaire derrière l’anneau est bordé de nombreuses sculptures de dauphins très réalistes qui ont l’air de plonger dans le bassin (voir photo ci-dessous).

D’autres dauphins au centre sont figés dans la même position de plongeon. Cette présence est particulièrement troublante et en lien étroit avec notre recherche. En effet les dauphins nous ramènent à Sirius. Chacun sait que les Dogons prétendent que des êtres en provenance de Sirius leur auraient rendu visite à bord d’un engin spatial il y a environ 700 ans. L’équipage a creusé un grand trou, l’a rempli d’eau, ce qui a permis à des êtres qui ressemblaient à des dauphins de sortir du vaisseau et de plonger dans le bassin pour communiquer avec eux”. S’ensuit alors une longue explication sur les dauphins et Sirius. Je pense effectivement qu’il peut s’agir d’un signe, d’abord parce que le numéro 332 est très proche du code 322 de TS n°70, et pas loin non plus du numéro 313 relevé sur une autre plaque par le lecteur juste avant vous. Il se trouve aussi que l’idée de la plaque d’immatriculation comme support à une information fait écho à mon histoire personnelle. Au fait, saviez-vous que je suis né à Pau sans y avoir jamais vécu ?

 

Le symbolisme « du lapin »

Bonjour. Je voulais vous donner une information au sujet de l’article sur le Kraken paru dans top secret n°69. Les faits remontent au moins à une vingtaine d’années lorsqu’un journaliste a demandé au commandant Cousteau s’il n’avait jamais rien vu d’extraordinaire durant sa longue carrière. Le commandant Cousteau a répondu par la négative avant de se reprendre et annoncer qu’un jour il avait vu depuis la Calypso une créature humanoïde sortir le buste de l’eau et replonger aussitôt pour laisser apercevoir ce qui pouvait être une queue de poisson !

Pour finir, je vous envoie un petit clin d’œil que j’ai trouvé dans une chapelle en Bretagne en plein milieu de la forêt de Brocéliande (village de Trehorenteuc). Comme vous pouvez le voir, il y a des vitraux magnifiques avec deux lapins, accompagnés en dessous par l’explication ésotérique de leur présence que je reproduis ci-dessous :

“Sur le plan symbolique, le lapin est lunaire. Dormant le jour il gambade la nuit. Comme la Lune, il sait apparaître et disparaître, avec le silence et l’efficacité des ombres… Par sa nature, il est l’intermédiaire entre l’Homme, dont il est l’animal familier, et l’invisible. En bas et à gauche du grand vitrail, par sa présence discrète aux côtés d’un de ses comparses, le lapin chuchote à qui veut bien l’entendre qu’il existe des secrets à découvrir derrière l’apparence des images. Le lapin est le gardien des secrets du vitrail. Il en est aussi le passeur. À sa façon, il tend l’indispensable clé de la “Porte est en dedans”.

À chacun d’ouvrir les yeux pour tenter de décrypter le sens caché des messages. Bonne continuité et longue vie à votre magazine. Amicalement.

Rémi

 

Boucle temporelle

Bonjour. Je vous écris suite à l’article paru dans le TS n°70 : Armées fantômes et chronomirages. Vers la fin de l’article, un petit passage m’a fait penser à quelque chose. Il est écrit “…les âmes des soldats défunts n’ont pas réussi à passer dans un “monde meilleur” et sont, au contraire, condamnées à se battre perpétuellement”.

Les chronomirages pourraient être des images capturées par la matrice et qui, coincés dans une boucle temporelle, seraient “rediffusées” à certaines périodes et visibles par tous, comme un film. Longue vie à TOP SECRET.

N.

 

« Mon lapin »

Bonjour. Voici ma nouvelle mascotte. Je l’ai trouvée dans une boutique à Paris.

Cordialement.

Richard

9-photo

Réponse de la rédaction :

Bonjour, c’est vraiment un superbe objet, c’est votre totem, comme dans le film Inception (voir éditorial TS n°70).

 

étrange personnage

Bonjour, j’aimerais vous faire part d’une anecdote que j’ai vécue. C’est en lisant le n° 69, dans l’article sur Looper qu’une phrase m’a fait bondir : “On dit qu’il a une mâchoire synthétique”, or, à Pâques j’étais dans le métro parisien avec ma mère et il y avait un très grand homme (proche des 2 mètres), en costume sombre, cheveux courts gris/platine, bras très longs (presque aux genoux), qui était debout immobile avec une petite mallette rouge (style boîte pour perceuse). C’est alors que j’ai vu ses yeux qui bougeaient indépendamment l’un de l’autre comme un caméléon ! Mon premier réflexe avec ma mère fut d’avoir un fou rire, et là, nous voyant rire, il a saisi à deux mains sa lèvre et l’a étirée comme un élastique, nous dévoilant des gencives et des dents d’une couleur orangée qui semblaient en caoutchouc (une mâchoire synthétique ?). Puis il est sorti avec une démarche bizarre en pliant les genoux. Alors grand blond ? Rain Man ? ou extraterrestre déguisé ? Je ne le saurais probablement jamais… Sinon, en ce moment il y a une pub de L’Oréal pour des cosmétiques, dont le slogan est “la peau parfaite au pixel près !”, on se croirait dans la matrice telle que décrite dans votre éditorial n°66 !

Camille

Erreur de calendrier

Bonjour. J’ai appris qu’il existe une inscription dans l’église souterraine de Saint-Émilion qui daterait (comme le bâtiment) de la période XIème/XIIème siècle. Il s’agirait de la dédicace de l’édifice à Saint-Emilion, moine du VIIIème siècle, figurant sur le 3ème pilier sud de la nef et qui indique le 7ème jour des ides de décembre. Tiens, tiens on comptait encore en calendrier romain à cette époque ? Je crois que nous n’avons pas fini de découvrir ce genre de “bug” historique ! Cordialement.

Un lecteur

Looper et les montres

Bonjour. Voici de nouvelles synchronicités sur ces fameuses montres que vous évoquez régulièrement ! Et a priori elles n’ont pas fini de faire parler d’elle… Voilà la montre de Joe dans le film Looper, ne trouvez-vous pas curieux pour un film futuriste de choisir des montres à gousset datant du début du 20ème siècle ?…

Elle est très similaire à celles de ces pauvres poilus découvertes il y a peu près de Verdun :

Sachant qu’aujourd’hui il existe déjà des montres numériques avec option téléphone et GPS, ce choix est sûrement voulu, mais pourquoi ?

D’ailleurs pour Verdun les médias ont d’abord montré une montre-bracelet puis une montre à gousset. Et maintenant on retrouve dans certains médias la photo de deux montres à gousset. Alors erreur de la matrice, des médias ou de la presse ?

Et pour finir, au même moment une femme a aussi retrouvé la montre d’un Poilu dans son potager à Souilly dans la Meuse : http://lci.tf1.fr/france/societe/98-ans-apres-elle-retrouve-la-montre-d-un-poilu-en-bechant-son-potager-8306878.html

Simple synchronicité ou message de la matrice ?

Amicalement.

Joseph

4looper2

« Nous sommes la résistance »

Bonjour. En réponse à Christophe dans top secret n°69 (courrier des lecteurs page 13) qui dit “nous sommes la résistance”, je dirais même mieux, avec ce verset Éphésien 6:12 (même si je ne suis pas porté sur la religion ; ce verset a tout son sens). “[…] Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes”. Si on abat ceux-ci (les esprits méchants), les princes des ténèbres n’auront plus leur “aviation” comme couverture. Ce n’est pas gagné, mais pour le coup c’est toujours bon à prendre. Notre combat n’est pas ici-bas, mais bien là-haut, je m’explique… pas sur ce plan physique. C’est ce que je répète depuis des mois voire des années.

Ce qui m’amuse c’est de voir tous ces gens se dénigrer les uns les autres, alors que leurs visions, bien que totalement différentes comme celles des abbés (de la tradition), certains new âge, chamans, gnostiques et j’en passe… nous ramène à cette seule vision “que notre combat n’est pas ici”.

Sur le plan matériel, ce n’est que pure perte d’énergie. Il faut aller au-delà ; mais ça peu de personnes le comprennent ou veulent le comprendre, et c’est un peu normal puisqu’elles sont cachées derrière la matrice. Même moi (des fois) je me demande si je ne déraille pas un peu… Salutations.

Un lecteur

La 9ème Porte

Bonjour. Tout d’abord merci de m’avoir souvent publié dans ces colonnes. Je suis actuellement en pleine recherche et réflexions sur les méridiens, l’architecture encodée et le mystère de Rennes-le-Château. Et en voyant des photos de certaines ruines liées à ces légendes, je n’ai pu m’empêcher de penser à certaines scènes du film La 9ème Porte.

Il semblerait que ces pensées étaient fondées (en synchronicité dirons-nous), car voici ce que j’ai découvert. Dans les lieux de tournage de ce film de Roman Polanski, sorti en 1999, se trouve un certain château de Ferrières (encore ce M. Rothschild…). On trouve également un château Cathare, le château de Puivert.

Ce château sert de décors à la scène finale du film si ma mémoire est bonne, scène durant laquelle, Satan est relâché de sa prison par un sacrifice humain (involontaire). Puis après avoir revêtu l’apparence d’une femme, il s’accouple sans autre forme de procès avec le héros incarné par Johnny Depp (le château du Puivert, dans le film, est surnommé La Tour du Diable depuis la croisade des Albigeois).

En plus d’un acte charnel il s’agit bien sûr et avant tout, d’un acte magique, de sexe tantrique, ou plus précisément ici, de magie noire.

La scène de l’acte charnel se fond sur une étrange gravure d’aspect médiévale : une femme nue assise sur une bête à plusieurs têtes (7), tenant un livre dans une main (L’évangile selon Satan ?) et signant quelque chose de l’autre (un doigt d’honneur ?) signe de pénétration sexuelle.

Au fond de la gravure, le château du Puivert, en flammes, d’où s’échappe une étoile à 8 branches.

Corso, le héros joué par J. Depp, atteint le sexe tantrique (l’éveil) et franchit ainsi à la fin du film la 9ème porte. Les neuf portes sont donc : 1. Voyager en silence ; 4. Par de longs chemins détournés ; 3. Braver les flèches de l’infortune ; 6. Ne craindre ni la corde ni le feu ; 7. Jouer le plus grand des jeux ; 5. Gagner quel qu’en soit le prix ; 8. C’est se rire des vicissitudes du destin ; 2. Et conquérir enfin la clef ; 9. Qui ouvrira la neuvième porte.

Le livre des Neuf Portes du royaume des ombres aurait été écrit en 1666 dont un exemplaire de la main de Lucifer en personne.

Ce livre ferait référence au Delomelanicon, écrit par Aristide Torchia, un espagnol tiré du livre d’Arturo Perez Reverte Le Club de Dumas brûlé par l’inquisition pour ses pratiques de l’occultisme.

Ce personnage de fiction serait une allusion à peine voilée à Giordano Bruno un ancien prêtre dominicain, brûlé vif en 1600 à Rome. Giordano avait-il au cours de ses travaux hermétiques découvert quelque chose qui valut la peine de le faire taire, ou s’agit-il simplement d’un martyr de plus de l’Église Catholique romaine ? A-t-il eu accès à des écrits secrets comme ceux du “roi Salomon”, connu pour ordonner aux démons grâce à son fameux sceau… Peut-être était-il un kabbaliste ? Voilà donc encore un film qui n’a pas fini de faire s’interroger les chercheurs de vérité de tous horizons ! À voir absolument, cette page web très complète sur le film : http://chezxavier.free.fr/9porte.htm. Amicalement.

Damoclès

Réseau national

Bonjour. J’ai remarqué lors d’une visite à l’Arc de Triomphe que l’atmosphère semble normale lorsqu’il n’y a pas un chat. Mais lorsque l’on s’approche de la tombe du Soldat inconnu, cette impression peut changer subitement.

On peut alors être envahi d’images et de pensées d’horreurs de guerre. On se sent alors vraiment mal, la fréquence est désagréable. Manifestement ce lieu se comporte comme une carte mémoire imbibée comme une éponge de toutes les cérémonies lugubres qui s’y sont tenues, surtout sans doute lorsque les gens présents avaient ces évènements encore en tête.

On peut le penser, car aujourd’hui les fêtes du 11 novembre (parmi une majorité d’habitants de fraîche incarnation) ne donnent plus l’ambiance d’autrefois, on pousse sans gêne les portes des magasins et on se sent plus léger, ce n’est plus l’atmosphère à couper au couteau d’antan.

Mais pensons aussi un instant que dans le pays, chaque année depuis des décennies et au même moment, on a fait retentir le même son lugubre devant chaque monument aux morts.

Parmi les plus de 30 000 communes de France, y en a-t-il une qui n’ait pas ce genre de monument ? On peut imaginer que cela crée tout un réseau fonctionnant en résonnance avec ce point central de l’Étoile à Paris pour baisser la fréquence du pays tout entier. Peut-être y aurait-il là matière à quelque étude géobiologique, et pour commencer, qu’est-ce qui résonne à l’intérieur de la tombe de l’Étoile, de la roche, de la silice, des ossements ?

à moins qu’on ait planqué un magnifique cristal au sein du cercueil ? On retrouve toutefois là l’idée mentionnée par David Icke au sujet de la flamme marquant les forfaits. Celle-là étant de taille “industrielle”. Mais ce n’est peut-être qu’une étape vers la flamme du dernier kilomètre !

Un lecteur

“Au-delà”… suite

Bonjour. J’ai lu votre dernier éditorial faisant référence à l’au-delà, toutefois, deux questions me taraudent ; 1) Comment “sortir” de cette matrice ? Juste par une prise de conscience ? J’en doute…

2) S’“ils” contrôlent encore plus le monde de “l’au-delà”, comment se fait-il qu’ils laissent une “logique” de karma-réincarnation ? Bien amicalement.

Stéphane

Réponse de la rédaction :

Bonjour, je pense que la seule façon d’en sortir collectivement est d’empêcher le black-out. C’est le seul moyen de déclencher une réaction en chaîne. Il faut regarder cela sur plusieurs plans en même temps. Individuellement, il faut “purifier”, élever l’ADN, terrasser le dragon, mais ce n’est pas à la portée de tout le monde, c’est le moins qu’on puisse dire…

Bref, pas facile de notre point de vue, mais tout cela se joue sur plusieurs plans et plusieurs époques en même temps, donc il ne faut pas désespérer, s’éveiller à la conscience et faire notre boulot qui consiste à rendre la vie de ceux qui nous entourent meilleure, pour bien préparer les conditions du renversement.

Disney et les chemtrails

Bonjour. En mission (conspiration), Disney formate les enfants pour leur faire accepter les chemtrails. Dans le nouveau dessin animé de Disney sur les avions : Sneak Peek, les chemtrails sont présentés tout au long du film, montrant ainsi aux enfants qu’il est normal pour un avion de laisser des traînées persistantes.

Les moyens financiers et humains mis en œuvre pour conditionner le public sont ahurissants. Au cas où un doute subsisterait, Walt Disney nous gratifie d’une tête de mort sur le fuselage de l’avion pour bien nous montrer l’objectif de ces épandages (une tête de mort qui rappelle étrangement celle des Skull and Bones d’ailleurs). Disney diffuse depuis des dizaines d’années des dessins animés avec des messages subliminaux sexuels ou satanistes.

Cordialement.

Jacques

Skyfall

Bonjour. J’ai découvert votre revue que je trouve très intéressante il y a un an environ, par contre je suis surpris de ne pas vous voir parler du film This is the end (premières paroles de la chanson Skyfall d’Adèle). En effet, il me semble non seulement très proche de votre vision du black-out, mais de plus chaque acteur (issue de la génération des films dérivés d’American pie) joue son propre rôle, rendant le film encore plus réaliste.

Dans ce film après le début de l’apocalypse, des gens sont aspirés par un rayon bleu, tandis que d’autres (dont l’ensemble des people d’Hollywood) restent sur Terre où beaucoup meurent assez rapidement dont Rihanna (qui joue Rihanna) et qui chute dans un énorme trou apparu au milieu de la pelouse. Le groupe de 4 ou 5 survivants comprennent que pour se faire aspirer et accéder au paradis, ils doivent réaliser sincèrement une bonne action…

Et enfin, on voit l’apparition de ce que nous pourrions appeler des “krakens” qui deviennent de plus en plus imposants au fil du temps. Tout y est !

Bonne continuation…

Anhony

Photos Google Earth

Bonjour. Voici deux clichés de Google Earth, un sur le plateau d’Albion (un triangle avec des lignes à l’intérieur sur lesquelles on voit bien des antennes) et un sur la base militaire de Suippes dans la Marne (à droite) avec une forme très énigmatique (une sorte de bonhomme géant).

Je ne sais pas à quoi tout cela sert vraiment ? Peut-être avez-vous des explications rationnelles, en tout cas je pensais que ça pouvait intéresser les lecteurs. Bien cordialement, et longue vie à TOP SECRET.

Christophe

7-triangle-plateau-d'albion 7-suippes

Hollywood watching you

Bonjour. Voici le nouveau logo de l’académie des oscars : cela veut-il dire que les “informations” et “autres divulgations” ne sont autres que de la propagande destinée à détourner les yeux de ceux qui cherchent ? Ou alors la preuve que le cauchemar a déjà commencé ? “Bonjour chez vous”.

Marc

Le bélinographe, sorti de nulle part ?

Bonjour. Étonnant ce Bélinographe de 1908 (ancêtre du télécopieur) que j’ai découvert sur ce site : http://www.neotrouve.com/?p=4620.

Extrait du site : “Le magazine “Top Secret” a évoqué depuis plusieurs numéros maintenant (dans son dossier de “Veille temporelle”) ces anomalies technologiques temporelles, où l’on retrouvait dans de vieilles photos ou vidéos (en particulier des films de Chaplin ou encore de l’exposition universelle de paris de 1900), des gens semblant parler avec des téléphones portables. […] Or que dire du bélinographe, du nom de son inventeur Édouard Belin, qui est un appareil de phototélégraphie pouvant transmettre des documents par liaisons téléphoniques ou radioélectriques ?”.

De plus les infos à son sujet sont très floues : “Bélinographe (n. m.), attesté depuis 1952, mais antérieur, peut-être dès 1907.

Un drôle d’appareil sorti de nulle part, non ?

Olivier

761px-Belinograph_BEP-2V_-_MfK_Bern

La NDE de Georges Lucas

Bonjour. Un petit mot dans l’immensité de tous ceux déjà traités concernant notre ami Georges Lucas. En effet c’est à se demander où ce réalisateur a trouvé son inspiration ? A-t-il été initié, conseillé ou… inspiré par un voyageur du temps ? Réponse : les trois mon Capitaine !

Je m’explique : Georges Lucas a vécu une NDE à l’âge de 18 ans lors d’un accident de voiture qui faillit lui coûter la vie et il s’en est inspiré pour écrire Star Wars… Les informations au sujet de sa NDE sont rarissimes. Il a fait un aller/retour “là-haut” et il apparaît clairement désormais que Georges Lucas fait partie “des commandos d’élite”… enfin, de mon point de vue. Amitiés.

Xavier

Le diable et la musique

Bonjour. En faisant des recherches sur l’inspiration du groupe Aphrodite’s child (couverture ci-contre de l’album 666) qui vous en conviendrez a des titres aux noms très évocateurs… Je suis tombé sur ce site très intéressant et qui alimente bien les sujets récemment développés dans TS (voir l’article complet sur www.bibleetnombres.online.fr/satanmus.h

tm). Lorsqu’on lit votre magazine, il est difficile de rester le même homme… Tant de questions se mêlent et s’imbriquent que je me dis qu’en fait (si tout ça est vrai) il n’y a peut-être tout simplement aucune échappatoire ! Peut-être notre condition d’homme est-elle vouée à la ruine ? Peut-être qu’effectivement le paradis “c’était” la Terre, que nous avons tout gâché et qu’il n’y a rien de meilleur ailleurs… Merci en tout cas pour votre travail.

Fabrice

Réponse de la rédaction : Merci de votre commentaire. Mais ne soyez pas si défaitiste. Au contraire, nous pouvons changer les choses même si cela ne se passe pas forcément et uniquement sur ce plan.

Relisez par exemple mon dernier édito pour avoir un aperçu des possibilités inouïes qui s’offrent à nous. Ne perdez pas espoir, car nous sommes la résistance !

Malédiction

Bonjour. Dans les news du TS n°70 vous parlez d’un musée où les vitrines se sont cassées, peut-être à la suite d’une exposition de masques funéraires “chargés”. Je fus moi même témoin d’un incident curieux au Burkina Faso dans la province du Passoré où j’ai eu le plaisir de travailler.

C’était dans un étrange musée perdu dans la campagne. Le gardien y présente l’histoire et les légendes de son pays et il y a un endroit consacré aux masques et aux coutumes funéraires (l’endroit est orné de pics en fer afin que les ondes ne nous atteignent pas). On y rentre en marchant à reculons, car le gardien nous prévient que le flux envoyé par les masques est fort malgré toutes les précautions prises. Il est formellement interdit de prendre des photos. Pour la 3ème fois, j’accompagnais des personnes pour visiter l’endroit. Chacun écoutait les conseils du gardien, sauf une femme, qui avait l’air de prendre tout cela pour des contes réservés aux personnes crédules. Elle n’accepta pas de rentrer à reculons comme cela lui fut conseillé et décida de prendre une photo en catimini. L’explosion de son appareil nous fit tous sursauter. Elle s’en tira avec des égratignures et un fort traumatisme. D’ailleurs, lors de ces visites, certaines personnes se sentaient très mal et devaient quitter les lieux…

Brigitte

Malédiction

Bonjour. Pour info, voici ce que j’ai trouvé en faisant des analyses photographiques de la Lune.

Personnellement, je trouve qu’il y a quelques détails en bordure de ce cratère (Schmidt) qui laissent supposer (par ses excroissances) qu’il y a là-bas des éléments pouvant se comparer sur Terre à de la végétation. Cordialement.

Un lecteur

5 image002

tsm71

> Retrouvez l’intégralité du courrier des lecteurs dans le TOP SECRET N° 71