Rosetta détecte de l’azote moléculaire dans la comète 67P

Rosetta détecte de l’azote moléculaire dans la comète 67P

De l’azote moléculaire a été détecté dans la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko par la sonde Rosetta. C’est la première fois que ce composé, dont on pense qu’il était largement répandu lorsque le système solaire s’est formé, est détecté dans une comète.

ob_3bab7e_comete-67p-0

C’est une première : de l’azote moléculaire a été détecté dans une comète. Tel est en effet le composé chimique que la sonde Rosetta a réussi à identifier en analysant les gaz libérés par la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Un résultat publié le 19 mars 2015 dans la revue Science.

L’azote moléculaire ? De formule N2, l’azote moléculaire est un composant majeur de l’atmosphère terrestre, et il est également présent dans l’atmosphère de Pluton et de Triton, la plus grande lune de Neptune.

Plus important encore, les scientifiques supposaient depuis longtemps que l’azote moléculaire était la forme dominante d’azote dans la nébuleuse dont notre système solaire est issu. La détection d’azote moléculaire dans la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko vient donc confirmer cette hypothèse.

Source : Le journal de la science

Categories: Actualités