Des forts de l’âge du fer en Europe ont été vitrifiés volontairement

Des forts de l’âge du fer en Europe ont été vitrifiés volontairement

Des forts de l’âge du fer en Europe ont été vitrifiés volontairement

Des scientifiques rapportent que de nombreux restes de forts de l’âge du fer qui recouvrent le paysage d’Europe de l’Ouest montrent qu’ils ont été intentionnellement incendiés par leurs constructeurs et non pas au cours d’intentions destructrices menées par des attaques ennemies.

 

Des forts

Restes du fort de l’âge du fer, Kinnoull Hill Perth, Ecosse. Aaron Bradley, Wikimedia Commons

Une équipe de scientifiques, menée par Fabian Wadsworth de l’Université Louis-et-Maximilien de Munich en Allemagne, a fait des expériences sur du grès de Darley Dale, largement utilisé dans les constructions des forts de l’âge du fer (1200 avant JC à 100 après JC), en brûlant des échantillons et en analysant les résultats.

 

Lire la suite sur le blog des Découvertes Archéologiques

 

Categories: Actualités

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/vhosts/topsecret.fr/httpdocs/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author