Vie sur Mars et vagues d’ovnis

Vie sur Mars et vagues d’ovnis

Vie sur Mars et vagues d’ovnis

Existe-t-il de graves problèmes de communication entre les humains ?

Sommaire :
.1) La conférence de Monsieur Passot à l’IHEDN de Lyon.
.2) Une situation paradoxale.
.3) Une étrange absence de communication.
.4) Le double jeux des agences spatiales.
.5) Le récit de notre témoin.
.6) Sources.

Ovni_mars

1) La conférence de Monsieur Passot à l’IHEDN de Lyon.
Suite à une intervention récente (10 février 2016) de l’ancien directeur du GEIPAN sur la vague d’ovnis du 5 novembre 1990 (à 19h) qui affirmait en substance que « le cas du 5 novembre 1990 est typique de la faillibilité des témoins », l’association Ovni Investigation, via le média Ovnis-Direct, a reçu en réaction à cette affirmation pour le moins étrange, le récit d’un témoin qui remet en question l’interprétation officielle des événements qui se sont déroulés lors de cette soirée. Cette intervention à l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale) est pour moi l’occasion de revenir sur des faits exceptionnels et de tenter de comprendre pourquoi toute cette affaire du 5 /11/1990 a été volontairement étouffée par un système opaque qui révèle l’existence d’un pouvoir qui veut à tout prix maintenir le grand public à l’écart de la vérité concernant les ovnis.
L’intervention en question est présentée dans un article publié sur Ovnis-Direct :
Interview du GEIPAN : « Le jour où l’on aura une preuve de l’hypothèse extraterrestre on sera ravi de l’annoncer ».
Pour en savoir plus sur la vague d’ovnis du 5 novembre 1990, voir notre dossier : La vague du 5 novembre 1990. Une manifestation massive et impressionnante du phénomène ovni. Près de 1000 personnes ont été témoins de phénomènes inexpliqués vers 19h00.
2) Une situation paradoxale.
« Nous avons vu une masse noire colossale obstruer le ciel. C’était un bâtiment écrasant, noir, qui nous survolait. Notre ciel était bouché … », affirme notre témoin qui souhaite garder l’anonymat pour des raisons professionnelles.

Ci-dessus : la gigantesque structure observée dans la commune de Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne) par l’ancien pilote de ligne d’Air France, Jean- Gabriel Greslé, avec sept autres témoins le 5 novembre 1990. « J’ai vu une ville voler au-dessus de nous », confiera par la suite l’ancien pilote de ligne pour rendre compte des dimensions impressionnantes et de la puissance de l’engin qui se déplaçait au-dessus du petit groupe d’amis. Comme dans l’observation rapportée par notre témoin dans cet article (paragraphe 5), l’engin observé à Gretz-Armainvilliers était gigantesque et projetait vers le sol des sortes de tubes lumineux.
A une époque où la NASA investie des sommes colossales pour tenter de trouver des traces de vie microscopiques sur la planète Mars, des terriens sensés et de bonne foi ont observé des engins aux dimensions impressionnantes survoler le territoire français le 5 novembre 1990 à 19h. Comme le diront plusieurs de ces témoins : « cela n’est pas d’ici ». Si « cela » n’est pas d’ici, c’est-à-dire originaire de la Terre, c’est donc que « cela » vient d’une autre planète et que ces gigantesques vaisseaux sont sans aucun doute pilotés par les représentants d’une civilisation très évoluée.

Pourquoi chercher sur Mars les preuves qu’une vie extraterrestre est possible ailleurs que sur Terre, alors que cette vie se manifeste déjà sous nos yeux de façon ostensible sous la forme de vaisseaux spatiaux aux dimensions impressionnantes conçus et pilotés par une intelligence qui visiblement nous surpasse ?

Après avoir mis en évidence ce paradoxe, je ne peux m’empêcher de poser cette question qui en découle logiquement : existent-ils de graves problèmes de communication entre les humains ?

 

Lire la suite surOvni-direct

Categories: Actualités

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/vhosts/topsecret.fr/httpdocs/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4

About Author