La Nasa dévoile des images du “nouveau monde” qu’est Jupiter

La Nasa dévoile des images du “nouveau monde” qu’est Jupiter

La sonde spatiale américaine Juno, en orbite autour de Jupiter depuis juillet, a détecté de gigantesques ouragans sur ses pôles et effectué des observations inédites sur l’atmosphère et l’intérieur de la plus grande planète du système solaire.

This NASA handout image released May 25, 2017 shows Jupiter’s south pole, as seen by NASA’s Juno spacecraft from an altitude of 32,000 miles (52,000 kilometers).
The oval features are cyclones, up to 600 miles (1,000 kilometers) in diameter. Multiple images taken with the JunoCam instrument on three separate orbits were combined to show all areas in daylight, enhanced color, and stereographic projection.Early science results from NASA’s Juno mission to Jupiter portray the largest planet in our solar system as a complex, gigantic, turbulent world, with Earth-sized polar cyclones, plunging storm systems that travel deep into the heart of the gas giant, and a mammoth, lumpy magnetic field that may indicate it was generated closer to the planet’s surface than previously thought.
/ AFP PHOTO / NASA/JPL-CALTECH/SWRI/MSSS / Handout / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – MANDATORY CREDIT “AFP PHOTO / NASA/JPL-CALTECH/SWRI/MSSS/BETSY ASHER HALL/GERVASIO ROBLES” – NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS – DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS


Jupiter apparaît comme “un monde complexe, gigantesque et turbulent”, très différent de ce que les scientifiques imaginaient, a expliqué la Nasa en commentant deux des premières études effectuées avec les données transmises par Juno et publiées jeudi dans la revue américaine Science.”Il se passe tellement de choses que nous ne pensions pas que nous aurions à repenser entièrement notre façon de voir Jupiter”, a résumé Scott Bolton, le responsable scientifique de la mission destinée à percer les secrets de la planète gazeuse géante, lors d’une conférence de presse téléphonique.

Outre les deux études dans Science, 44 autres recherches à partir des données recueillies par Juno paraissent dans le Geophysical Research Letters. L’orbite elliptique de la sonde a permis aux scientifiques de faire des observations totalement nouvelles. Juno a pu survoler les pôles de Jupiter et s’approcher à moins de 5.000 kilomètres au-dessus de la couche nuageuse de sa haute atmosphère.

Lire la suite sur 7/7

Categories: Actualités