Selon une étude, les encres des tatouages finissent dans les ganglions

Selon une étude, les encres des tatouages finissent dans les ganglions

Certains composants des encres utilisées pour les tatouages ont été retrouvés dans les ganglions de personnes tatouées par une équipe de chercheurs franco-allemande.

Les tatouages sont à la mode mais pas sans risque : ils entraînent le dépôt à long terme dans le corps de pigments et d’éléments toxiques qui y pénètrent sous forme de nanoparticules, selon une étude publiée mardi dans la revue Scientific Reports.

Du dioxyde de titane dans les ganglions lymphatiques. Ses auteurs – des chercheurs du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), de l’Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques à Berlin, de l’Université Ludwig-Maximilians de Munich et du Physikalisch-Technische Bundesanstalt de Brunswick – ont pu localiser notamment la présence d’un composant courant des encres utilisées, le dioxyde de titane, dans les ganglions lymphatiques de personnes tatouées.

Lire la suite sur Europe1

Categories: Actualités

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/vhosts/topsecret.fr/httpdocs/wp-content/themes/novomag-theme/includes/single/post-tags.php on line 4