“L’univers n’existe pas”

“L’univers n’existe pas”

Des physiciens cherchant à déterminer la plus petite distinction entre matière et antimatière ont atteint un nouveau record en mesure de précision, tout en dévoilant un paradoxe. Le moment magnétique -grandeur grâce à laquelle on peut définir l’intensité d’une source d’origine magnétique- des protons et antiprotons sont à peine dissemblables, ce qui amènerait à postuler la non-existence de l’univers!
Le moment magnétique d’une particule détermine la façon dont elle réagit à une force magnétique externe.

Spiral Galaxy in deep spcae, 3D illustration

Selon un article paru dans la revue Nature, des physiciens sont parvenus à améliorer la précision de mesure du moment magnétique d’antiprotons d’un facteur de 350. La précision de mesure pour l’antimatière est désormais supérieure à celle de la matière: pour l’antiproton, elle s’établit à 2.792 847 344 1 (exprimé en unité de magnéton nucléaire) et à 2.792 847 350 pour le proton. Une distinction à peine perceptible.

Lire la suite sur 7/7

Categories: Actualités